L’énergie du tatouage

Les soins et mes patients m’inspirent plein de sujets variés ! Et les tatouages prennent leur place dans les soins, alors je me suis dit que ça pouvait intéresser les amateurs. Ce n’est que mon point de vue et mon expérience, je ne vais pas faire un historique du tatouage et de sa signification. Je souhaite plutôt témoigner de l’impact énergétique. Que ce soit avec mes patients dans ma maison de soins, donc habillés, ou pendant un soin à distance je ne peux pas voir les tatouages. Mais certains ont une présence forte, qu’il faut soit apaiser soit au contraire renforcer.

Certains tatouages sont « activés » et d’autres non.

C’est ce mot qui m’est venu en soin la première fois que j’ai posé les mains sur un tatouage inactif en recevant le message de l’activer, en fait envoyer de l’énergie pour qu’il puisse se « déployer ». En discutant avec le patient lors de la deuxième phase du soin, il m’a confirmé avoir fait tatouer une phrase qui avait une belle signification pour lui. Mais le tatoueur avait juste dessiné la phrase, sans y mettre une quelconque intention. Et la phrase était belle, mais ne rayonnait pas dans les corps énergétiques du patient, n’avait pas l’impact qu’elle aurait pu avoir. 

Pour expliquer un peu, je prendrais l’exemple des tatouages polynésiens ou globalement dans le Pacifique. Un dessin n’est pas choisi de manière purement esthétique. Il a une signification, l’endroit du corps où il est gravé aussi. Et le tatoueur, de manière traditionnelle, médite et prie pendant qu’il effectue le tatouage afin que celui-ci ait un impact positif durable à de multiples niveaux pour le tatoué. Cela peut durer des jours.
S’il y a eu prière ou méditation pendant le tatouage, en soin il a vraiment une énergie différente.

Un tatouage activé, je le sens en plusieurs dimensions. Je le visualise en relief dans les corps énergétiques. Hier, j’avais en soin une jeune femme très tatouée, et c’était intéressant parce que certains étaient activés et d’autres non, la différence était flagrante. Le soin était complexe parce qu’il fallait naviguer entre toutes ces couches, ces énergies renforcées et les autres, c’est une lecture supplémentaire.

Certains tatouages sont réparateurs, d’autres montrent des blessures

Un mot aussi sur les motifs, le choix du dessin et la symbolique. Je prends un exemple : une personne s’est fait tatouer un fin bracelet de cheville, comme une jolie tige fleurie. En soin, sans connaître l’existence du tatouage, au niveau des chevilles je vois que cette personne a une mémoire familiale d’esclavage, avec des fers aux chevilles, et qu’il y a une marque énergétique qui est bloquante. J’essaie de la nettoyer, il reste toujours une trace. Je comprends donc qu’il y a une marque corporelle, dont je neutralise l’impact. On en parle, et la patiente me confirme tout cela et me montre son tatouage. Elle n’avait pas pris conscience de ce lien quand elle a choisi l’emplacement et le motif. Là, il n’était pas question « d’activer » le tatouage, mais plutôt de le rendre neutre. Ce sera un souvenir pour la patiente, elle pourra en faire une force en puisant dans son histoire familiale des valeurs de courage, de résilience…

Chaque tatouage est unique, et la signature énergétique l’est aussi. Si vous avez des tatouages, je vous invite donc à activer ceux qui sont là pour vous aider, à comprendre et « neutraliser » énergétiquement ceux qui pourraient être bloquants ou qui ne sont plus vous. Quant aux tatouages éphémères, vous pouvez également les rendre actifs et aidants avec des intentions simples et efficaces !

Pour prendre RDV pour un soin c’est ici !

Petite note supplémentaire : en soin ne vient que ce qui doit venir le jour J. Si vous avez des tatouages mais qu’ils ne ressortent pas le jour du soin, c’est que leur impact n’est pas le sujet du jour ou que ce n’est pas le moment pour les travailler. Tout ne se règle pas en une fois !

 En photo, les magnifiques tatouages d’Ambre, que je remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.