Guérir sa lignée féminine

phytoki orchideeEn soin, il arrive fréquemment que ressortent des problématiques liées à sa lignée, c’est-à-dire qui se transmettent de femme à femme, de génération en génération. C’est un aspect que moi aussi j’ai dû travailler pour me libérer de certaines mémoires bloquantes, notamment pour œuvrer en lien avec le monde subtil.

Ces mémoires bloquantes peuvent être liées à des maladies, des comportements, des émotions et prendre la forme d’événements liés à la maternité par exemple (fausses couches, avortements, naissances), à son parcours de femme ou au développement de ses talents. Ces mémoires peuvent créer des pesanteurs, des colères résiduelles ou des comportements inadaptés par rapport à ce que l’on souhaite vivre. Elles peuvent aussi donner lieu à des événements « en fidélité », par exemple une patiente qui souhaitait avoir un enfant et qui avait avorté à 20 ans, sa mère aussi, sa grand-mère aussi (et probablement plus). Il n’est pas question de juger mais de traiter ce qui a pu poser problème à la patiente pour que le poids des mémoires familiales ne pèse pas sur son chemin de vie. Ou encore une patiente qui n’arrivait pas à s’épanouir dans son travail, en mémoire aux femmes de sa lignée qui n’avaient pas eu le droit de travailler et de s’épanouir en dehors du foyer.

L’élément bloquant peut avoir été identifié dans sa lignée « connue » (mère, grand-mère, arrière-grand-mère) ou être méconnu car venant d’ancêtres plus lointaines ou de ce qui relève de l’intime. Guérir sa lignée est un processus à entamer pour soi avant tout et pour ses descendantes éventuelles.

Que le problème soit connu ou méconnu, comment faire pour guérir sa lignée ? Cette guérison n’est pas linéaire ! Elle passe généralement par des processus de pardon et des rituels ou méditations pour honorer ses ancêtres. Chaque femme de nos lignées a fait comme elle a pu dans le contexte propre à chaque époque, à chaque culture, avec des circonstances de vie que l’on ne peut pas deviner. De plus, chacune d’entre nous est amenée à commettre des erreurs, sans que l’on en mesure les conséquences. Alors le mauvais choix d’une ancêtre influence peut-être votre vie actuelle, il ne tient qu’à vous de libérer cette mémoire, pour ne pas la transmettre à votre tour ! Les plantes, qui gardent une partie de la mémoire de l’humanité, peuvent nous aider dans ce processus.

Il est intéressant d’honorer le bon qui a été transmis également, les talents, les connaissances. D’après certaines cultures, une partie de ces connaissances est transmise par « le sang », par les liens familiaux, et il sera alors facile à la personne qui le souhaite de réactiver ces connaissances ancestrales. En libérant des mémoires bloquantes, souvent on crée les conditions pour libérer des mémoires aidantes.

Si vous souhaitez faire ce processus seule, centrez-vous dans l’espace du cœur, et demandez à recevoir l’information sur ce que vous pouvez faire pour libérer telle ou telle mémoire. Si vous êtes dans ma liste de contacts Phytoki, il y a de grandes chances pour que vous ayez une intuition déjà développée alors faites-vous confiance ! Vous pourrez avoir l’impression de ne pas avancer, puis d’un coup, le chemin va s’éclairer. Le processus peut être joyeux, agréable. Un nettoyage de lignée n’est pas une corvée !

Pour ma part, après nettoyage de mémoires de certaines ancêtres, j’ai connu une guérison de lignée complète sur un aspect précis bloquant en remontant à la femme à l’origine de ma lignée. Une expérience extraordinaire ! C’est un processus qui ne s’arrête pas, je sais que je dois continuer. Mais je le fais avec un réel plaisir car je sens aussi tout le soutien des femmes de ma lignée, et ma fille en bénéficiera forcément !

Si vous souhaitez bénéficier de mon aide pour faire le travail en petit groupe, je propose deux stages « Guérir sa lignée féminine » le 6/7 mars et le 22/23 mai. Comme vous le verrez dans le descriptif, ce stage sera précédé d’un soin. Pendant le soin, j’aurai l’information sur la ou les mémoires qui pourront être libérées pendant le week-end et éventuellement sur les rituels adaptés à mettre en place (qui sinon seront inspirés par le groupe et l’énergie du moment). Le travail en groupe permet d’avoir le soutien des autres femmes, que leurs histoires servent de miroir et de catalyseur. Un groupe n’est jamais constitué « par hasard ». De plus, les femmes du groupe seront témoins du travail effectué et des avancées, c’est un élément précieux qui vous accompagnera par la suite.

Si vous n’êtes pas disponible à ces dates, ou si vous souhaitez effectuer un travail personnel en amont, vous pouvez réserver un soin ou un week-end pour vous.

Au plaisir de vous retrouver et de vous accompagner sur votre chemin !  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.